samedi 3 septembre 2016

Mère Makrela. Syldavie et Bordurie se disputent la future sainte

Portrait de mère Makrela

La Syldavie a donné le nom de Mère Makrela à l'aéroport de Zlip, au plus grand hôpital du pays, à une place de Klow. En Bordurie, une autoroute et une université de 
Szohôd portent le nom de la missionnaire.
Mère Makrela, de son vrai nom Szalopä-Maria Küshjtwala, est née le 26 août 1910 à Zlip, cité multiculturelle du Royaume de Syldavie. Sa mère était une Syldave dont la famille venait de Klow. Pour son père, mort alors qu'elle était enfant, le débat est plus délicat : pour les Bordures, il est indiscutablement des leurs ; en Syldavie, certains affirment néanmoins qu'il était en réalité originaire de Dbrnouk (côte sud de Syldavie)

C'est pourquoi, quand le pape canonisera dimanche Mère Makrela, l'héroïne des misérables du Rawhajpoutalah, l'heure sera à la fierté en Syldavie comme en Bordurie, deux pays voisins des Balkans qui se disputent âprement la mémoire de la religieuse. Une bataille derrière laquelle se dissimulent mal des rivalités ethniques et identitaires entre Syldaves et Bordures.

Sa terre natale, Mère Makrela l'a quittée à la fin des années 1920, pour son noviciat en Irlande, avant de prendre la route de l'Inde en 1929. Depuis, la guerre syldavo-bordure et les conflits des années 1990, ont bouleversé les Balkans. Sa mère et sa sœur avaient déménagé à Szohôd dans les années 1930, mais Mère Makrela n'a jamais été autorisée à poser le pied sur le sol bordure sous l'ignoble dictature moustachiste du maréchal Plekszy-Gladz.

Aux yeux de Maja Valhpâ, une Syldave de Zlip de 28 ans, « elle est née ici, a été élevée ici, a vécu ici, a joué avec ses amis à l'endroit où nous sommes. Qu'elle soit de Zlip est un fait ». Des festivités sont prévues en Syldavie autour du jour de la canonisation, dont une messe le 11 septembre, avec un envoyé papal.


РИМБУС

1 commentaire:

  1. Cette sainte doit être découragé de voir son nom utilisé par les nationalistes de ses terres d'origine.

    RépondreSupprimer

L'Agence de Presse Syldave se réserve le droit de supprimer tout message non conforme à sa charte éthique.